Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : L'univers d'un poète
  • L'univers d'un poète
  • : Il y a deux choses ici-bas qui ont fait couler plus de larmes que les guerres n'ont fait couler de sang, ce sont les mensonges et les promesses que l'on ne respecte pas...
  • Contact

Pour aider

Pour ceux qui désire agir...

 

Il existe 1000 façons d'agir

- Faire un don

- Mettre un lien

- En parler

- Etc...

 

Les maladies rares

 

 

(Il existe d'autres adresses)

http://www.alliance-maladies-rares.org/article.php3?id_rubrique=219&id_article=87

 

 

 

 

Recherche

L'univers d'un poète...

Vous mes ami(e)s fidèles

Bien que virtuels

Souvent sans âge

Et sans visage

   

Qu'importe que vous soyez virtuels

Pour moi vous êtes bien réels

Et vous êtes précieux

A mes yeux

 

  Vous êtes présent à toute heure

Il me suffit d'allumer mon ordinateur

Pour vous retrouver

Publier, converser et partager

   

Je prends tant de plaisir

A vous lire

Que bien souvent

J'en oublie mes tourments

   

Et quand il m'arrive un malheur

Vous me réchauffez le cœur

Et me tendez la main

Pour tentez d'apaiser mon chagrin

  

Vous êtes comme un rayon de soleil

Comme un arc-en-ciel

Et vos mots chaleureux

Me rendent heureux

 

C'est pourquoi j'aimerais en ce jour

Vous rendre hommage à mon tour

Et vous dire combien vous comptez

Et combien vous m'avez manqués…

Peter Pan...

 

 

 

CE PETIT BOUT D'CHOU VOUS INTERDIT DE QUITTER CE BLOG SANS Y LAISSER UNE TRACE DE VOTRE PASSAGE...

 

Archives

AIDEZ FABRICE !

AIDEZ FABRICE !

Fabrice est un petit garçon de 6 ans atteint d'une maladie rare, la leucodystrophie...

Aujourd'hui, il existe une lueur d'espoir pour ce petit garçon et sa famille, de nouveaux essais clinique sont en cours...

MAIS APPAREMMENT, CETTE CHANCE LUI EST POUR L'INSTANT REFUSE SOUS PRETEXTE QU'IL SERAIT TROP VIEUX DE 4 MOIS !!!

Son père à lancé une pétition, je vous serais reconnaissant de prendre 2 minutes de votre temps pour cliquer sur le lien ci-dessous afin de signer cette pétition...

Parlez-en, mettez un article sur votre blog, contactez vos ami(e)s, etc... 

 

AIDEZ NE COUTE RIEN !

 

www.elfe-asso.fr 
 

Merci du fond du coeur à tous et à toutes...

Peter Pan...

16 janvier 2007 2 16 /01 /janvier /2007 14:37

 

 

Un petit corps frêle et fragile

Encore tremblant et peu agile

Effrayé, désorienté et étourdi

Tel un petit oiseau tombé du nid

 

Son petit corps fin est surmontée

Par une tête ronde au visage d'ange

Sa peau encore toute chiffonée

Pas encore habitué à ce nouveau monde étrange

 

Malgré ses yeux grands ouverts

Il ne voit pas encore bien clair

Et au milieu de toute cette lumière

Il recherche désespérement une voix familière

 

Ses bras et ses jambes brassent l'air

Comme si il cherchait les frontières

De ce nouvel espace au dimension infini

Pour lui qui vient d'un si petit logis

 

Chers amis, chers parents

Souvenez-vous de ce que l'on ressent

A la naissance d'un enfant

De cet incomparable sentiment

Qui vous fait sentir en même temps

Si petit et si grand

 

Chers amis, chers parents

Imaginez maintenant

Qu'en l'espace d'un instant

Tout bascule brusquement

Qu'un médecin vous dise que votre enfant

est atteint d'une maladie rare et qu'ils sont impuissants

 

Que vos seules choix dorénavant

Se limite à la mort ou la souffrance

Selon la maladie de votre enfant

Imaginez cette impuissance

 

Imaginez que le miracle soit une tragédie

Le temps, votre pire ennemie

L'espoir, un rêve sans lendemain

Votre enfant, un être qui s'éteint

 

Et si demain

Au détour du chemin

Le destin choisissait votre bambin

N'aimeriez-vous pas qu'on vous tende la main ?

 

Peter Pan...

  

Repost 0
Published by Peter Pan - dans Mes poèmes
commenter cet article
22 décembre 2006 5 22 /12 /décembre /2006 14:13

 

 

 

Dehors il fait si froid

Dans chaque chaumière la chaleur

Noël approche à grand pas

Mais j'ai bien peur

Que pour la deuxième fois

Je vais le "fêter" sans toi

 

Dehors il fait si froid

Moins que dans mon coeur

Depuis que tu n'es plus là

Et plus fort que la peur

L'abscence de toi

Et de cette vie sans couleur

 

Dedans j'ai si froid

Que même mes mots

Sont devenus de glace

Pardon si je n'ai plus la foi

Mais c'est un peu trop

Mets toi à ma place

 

Dedans j'ai si froid

Ma vie est au couleur de l'hiver

A chacun sa croix

Mais ton nom sur cette pierre

Est une deuxième mort pour moi

A chaque visite dans ce cimetière

 

Il fait tout simplement trop froid

Je sais que je suis vivant

Mais tout est si froid autour de moi

Qu'il m'arrive trop souvent

De me dire que je suis mort avec toi

Tu me manques tellement... !

 

Peter Pan...


Noël sans toi, s'est tout simplement pas Noël... Et de tous les cadeaux que pourraient m'apporter le Père Noël, le seul qui me ferait vraiment plaisir il ne l'aura jamais dans son sac et pourtant la vie est un cadeau puisque tu me l'a donné un jour...

 

 

Repost 0
Published by Peter Pan - dans Mes poèmes
commenter cet article
21 septembre 2006 4 21 /09 /septembre /2006 14:24

J'ai enfin eu le temps de terminer mon poème du thème de juillet (nos différences) sur les aveugles...

 

 

Le soleil se lève à l'horizon

Comme une boule de feu

Sort de nulle part et sans raison

Bien que très loin, il s'en faudrait de peu

Pour toucher l'horizon

Quelle splendeur pour les yeux

 

Seul assis sur cette plage

Je sens les rayons du soleil sur ma peau

Le vent, la mer, le soleil et la plage

Comme ce doit être beau

Dans ma tête j'imagine ce paysage

Que les gens me dépeignent avec leurs mots

 

J'ouvre mon âme et mon coeur

Pour y laisser entrer

Ce mélange de couleur

Et me laisse pénétrer tout entier

Par cette magie et cette chaleur

Qu'il m'est difficile d'exprimer

 

Ma vie est faite d'images irréelles

Que les gens me décrivent avec leur vocabulaire

Utilisant des mots tout aussi irréels

Qui n'ont de place dans mon vocabulaire

Que parce qu'ils existent dans un dictionnaire

Bien sûr que je leur donne un sens réel

 

Mais comment voir des choses que je ne peux pas toucher

Comment comprendre la lune, les étoiles ou le blanc

Autant vous demandez

De regarder passer le vent

Ou de toucher

Le temps

 

Nos visions ne sont pas si éloignées

Elles sont justes à l'opposées

Je vis dans le noir

Et m'invente des couleurs

Vous vivez dans les couleurs

Et vous broyez du noir...

 

Peter Pan...

Repost 0
Published by Peter Pan - dans Mes poèmes
commenter cet article
19 juillet 2006 3 19 /07 /juillet /2006 16:23

Etendue sur ton lit

Entre la vie et la mort

Le combat des médecins n'étaient plus pour ta survie

Mais pour gagner quelques heures sur ta mort

 

Mais quelle est donc cette folie

De nous obliger à vivre

A tout prix

Si l'on peut encore appeler ça vivre

 

Il y a bien longtemps

Que tu ne vis plus

Il y a bien longtemps

Que tu n'existe plus

 

Chaque inspiration

Chaque expiration

Est une invitation

A une nouvelle condamnation

 

Sentir la mort

Sans pouvoir la toucher

Voir le royaume de la mort

Sans pouvoir y entrer

 

Tu ne fais que survivre

A tout ce qui ne te tue pas

Je n'appelle plus cela vivre

Mais crever à petit pas

 

Quelle triste destinée

D'être condamné à mourir

Sans pouvoir décidé

De le faire sans avoir à souffrir

 

Dans un dernier instant

De lucidité

Tu m'avais dit en me regardant

Avec dans les yeux tant de pitié

 

" Ce n'est plus une vie

Ce n'est que souffrance et maladie

Je veux mourir maintenant et ici

Je t'en supplie"

 

" Si tu m'aimes

Prouve-le

Si tu m'aimes

Fais-le"

 

C'est ainsi

Que j'ai repris la vie

A celui à qui

J'avais donné la vie...

 

"Il n'existe de pire tragédie

Que de perdre son enfant

En lui enlevant soi-même la vie

Certains disent que c'est faire un pacte avec Satan

Et pourtant dans certaines circonstances

On devrait comprendre que ce qu'ils viennent de faire

C'était d'accorder enfin la délivrance

Et non pas un pacte avec l'enfer"

 

Peter Pan...

Repost 0
Published by Peter Pan - dans Mes poèmes
commenter cet article
7 juillet 2006 5 07 /07 /juillet /2006 08:00

 


Il n'est pas différent en apparence
Pourtant il a cette petite différence
Les mots qui composent son langage
Sont faits de gestes et d'expression de visage
De vibrations de musique
Et d'imagination lyrique

Toutes ces lèvres qui bougent
Tous ces mots qui s'envolent
Qui n'arrivent jamais à destination
Tous ces gens qui bougent
Qui l'un à l'autre se collent
Quelle étrange sensation

Il rêve de changer son destin
Il rêve qu'il est musicien
Ou bien comédien
Pour changer de peau un instant
Pour s'exprimer différemment
Que par des mots que personne n'entend

Il rêve de ne plus être un clandestin
De prendre un autre chemin
Il manque si peu de chose à sa vie
Pour être comme tout le monde
Mais toujours ce silence
Comme un bruit sans résonance

Il rêve tout simplement
Du cri des enfants
Du bruit du vent
Et des vagues dans l'océan
Ou de l'émotion d'entendre une fois
Le timbre d'une voix...

Peter Pan...

Repost 0
Published by Peter Pan - dans Mes poèmes
commenter cet article
25 juin 2006 7 25 /06 /juin /2006 02:37

 

Un jour que je me promenais au hasard sur les pénibles sentiers de la vie, l'horizon était recouvert d'un épais brouillard et un nouvel orage semblait se lever sur ma vie. Je marchais seul dans ce triste paysage et alors que tout espoir semblait perdu, une divine lumière se fraya un chemin entre les nuages et vint se poser sur une petite fleur fragile, sans défense et toute nue. Je cru tout d'abord que s'était un mirage, mais au milieu de nullepart à cet instant précis je l'ai vu. Elle n'était nullement le fruit de mon imagination, elle se dressait fièrement, tel un chêne, au milieu de cet obscurité éclairé par la lumière de ce divin rayon de soleil et un étrange sentiment s'empara de mon coeur. Je m'approchai d'elle, mais n'osant pas lever les yeux, elle paraissait si belle et tellement sage et moi j'étais si loin du droit chemin. Je décidai de poser mes bagages afin de me reposai un peu, après tant de naufrage, j'avais le droit de souffler un peu. Je m'assis auprès d'elle et posa un regard sur elle. A mon premier regard elle dégagea une si grande chaleur, quemon être tout entier se mit à brûler d'un étrange sentiment. Je voulu la caresser pour la remercier de cette sensation, mais avec mes mains impures et mon âme salie, je n'osai le faire craignant sans doute de culpabilisé une telle beauté et une telle pureté. Alors, elle frotta délicatement ses pétales contre ma peau rugueuse et usée, et me caressa avec une telle douceur que de ma vie je n'oublierai jamais cet instant magique de bonheur, je venais de rencontrer l'amour...

Peter Pan...

Repost 0
Published by Peter Pan - dans Mes poèmes
commenter cet article
23 juin 2006 5 23 /06 /juin /2006 09:32


Les larmes du silence
Sont celles que l'on a versées
D'avoir souffert de l'absence
De celle que l'on a trop aimé
Aimé en secret, aimé en silence
Sans jamais oser lui avouer

Car bien souvent dans la vie
On aime à la folie
Mais cette peur de lui déclarer notre amour
Fait qu'il restera secret pour toujours
Mais quel est donc cette peur
Qui nous pousse à commettre cette erreur

L'homme est un animal complexe
Qui souffre de biens des complexes
Il ignore comment exprimer ses sentiments
Alors il triche, il trompe, il ment
Il cherche des excuses et des raisons
Pour justifier ses actes et se persuader qu'il a raison

Mais ses larmes coulent en silence
Elles pleurent l'absence de cette présence
Et toutes ces larmes qu'il a versées
N'ont de cesse de le faire souffrir et de couler
Aussi bien à l'extérieur qu'en dedans
Tel un fleuve qui se jette dans l'océan

S'est une autodestruction volontaire
Les soufrances qu'il endure sont les témoins de ses chimères
Elles le rongent comme un cancer
Les larmes du silence en sont la preuve
La solitude qui l'entoure est devenue sa veuve
Qu'es-ce qui pousse l'homme à agir aussi stupidement
Nous ne le saurons jamais probablement ...

Peter Pan...

Repost 0
Published by Peter Pan - dans Mes poèmes
commenter cet article
21 juin 2006 3 21 /06 /juin /2006 16:45

 


Je te cherche partout, la nuit, le jour
Jusqu'au plus profond de mes rêves
Je cherche en vain ton amour
Pour ne pas que je crève
Mais tu n'es pas là

Pendant la nuit, je te construirai des rêves
Pour que lorsque le jour se lève
Tu n'aies plus jamais à pleurer
Je te libérerai de ton passé
Mais tu n'es pas là

J'oublierai qui je suis
J'irai te chercher au bout de tes folies
J'irai même jusqu'à arrêter le temps
Pour que tu sois à moi un instant
Mais tu n'es pas là

J'irai voler les clés du paradis
Pour que la vie commence enfin
J'irai au bout de toutes tes envies
Pour assouvir ta faim
Mais tu n'es pas là

Comment seulement te dire
Que tu es mon avenir
Que je n'en peux plus de souffrir
Sans jamais pouvoir en guérir
Parce que tu n'es pas là

Si le prix du bonheur
Est de souffrir jusqu'à en mourir
Je suis prêt à souffrir
Jusqu'à mon dernier soupir
Si seulement tu étais là

Si tu savais comme ma vie t'attend
Parce que tu es ma raison, mon idéal
Si je pouvais partager avec toi, ne serait-ce qu'un instant
Cette douleur qui me fait si mal
Sans doute serais-tu là

Si nous pouvions partager pendant un instant
Cette envie qui brûle en moi et fait de ma vie un enfer
Pour que je cesse de mourir pendant un instant
Si s'était possible, si nous pouvions le faire
Alors s'est sûr tu serais là


Peter Pan

Repost 0
Published by Peter Pan - dans Mes poèmes
commenter cet article
17 juin 2006 6 17 /06 /juin /2006 20:37

 

La neige est aussi pure
Que mon amour pour toi
Aussi froide
Que mon coeur
Quand tu n'es pas là
Aussi douce
Que ta peau
Quand nos corps s'entremêlent
Aussi blanche
Quand les pages
Du grand livre de ma vie
Si il n'y avait pas eu notre histoire...

Peter Pan...

Repost 0
Published by Peter Pan - dans Mes poèmes
commenter cet article
17 juin 2006 6 17 /06 /juin /2006 20:34

 

Un jour, au détour d'un chemin
Nos regards se sont croisés
Etait-ce le hasard ou le destin
S'était la fin de l'été

Ma vie était en pagaille
Tel un champ de bataille
Après l'affrontement de deux armées
Déterminées et sans pitiées

Ta vie ressemblait aux ruines Romaine
Où les seuls vestiges de son existence
Etait la profonde haine
Que tu portais en toi en silence

Nous nous sommes tout de suite compris
Et ensemble nous avons reconstruit
Tout ce qui était détruit
Et avons tout réappris

Nous n'avons rien oublié
Mais tout effacé
Et recommencé
Une histoire basé sur la confiance et la vérité

Cette histoire est née de nos cendres
Et personne ne pourra nous la reprendre
Elle est bien plus forte qu'un guerrier dans un champ de bataille
Et éternel comme les ruines Romaines

Peter Pan...

Repost 0
Published by Peter Pan - dans Mes poèmes
commenter cet article