Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : L'univers d'un poète
  • L'univers d'un poète
  • : Il y a deux choses ici-bas qui ont fait couler plus de larmes que les guerres n'ont fait couler de sang, ce sont les mensonges et les promesses que l'on ne respecte pas...
  • Contact

Pour aider

Pour ceux qui désire agir...

 

Il existe 1000 façons d'agir

- Faire un don

- Mettre un lien

- En parler

- Etc...

 

Les maladies rares

 

 

(Il existe d'autres adresses)

http://www.alliance-maladies-rares.org/article.php3?id_rubrique=219&id_article=87

 

 

 

 

Recherche

L'univers d'un poète...

Vous mes ami(e)s fidèles

Bien que virtuels

Souvent sans âge

Et sans visage

   

Qu'importe que vous soyez virtuels

Pour moi vous êtes bien réels

Et vous êtes précieux

A mes yeux

 

  Vous êtes présent à toute heure

Il me suffit d'allumer mon ordinateur

Pour vous retrouver

Publier, converser et partager

   

Je prends tant de plaisir

A vous lire

Que bien souvent

J'en oublie mes tourments

   

Et quand il m'arrive un malheur

Vous me réchauffez le cœur

Et me tendez la main

Pour tentez d'apaiser mon chagrin

  

Vous êtes comme un rayon de soleil

Comme un arc-en-ciel

Et vos mots chaleureux

Me rendent heureux

 

C'est pourquoi j'aimerais en ce jour

Vous rendre hommage à mon tour

Et vous dire combien vous comptez

Et combien vous m'avez manqués…

Peter Pan...

 

 

 

CE PETIT BOUT D'CHOU VOUS INTERDIT DE QUITTER CE BLOG SANS Y LAISSER UNE TRACE DE VOTRE PASSAGE...

 

Archives

AIDEZ FABRICE !

AIDEZ FABRICE !

Fabrice est un petit garçon de 6 ans atteint d'une maladie rare, la leucodystrophie...

Aujourd'hui, il existe une lueur d'espoir pour ce petit garçon et sa famille, de nouveaux essais clinique sont en cours...

MAIS APPAREMMENT, CETTE CHANCE LUI EST POUR L'INSTANT REFUSE SOUS PRETEXTE QU'IL SERAIT TROP VIEUX DE 4 MOIS !!!

Son père à lancé une pétition, je vous serais reconnaissant de prendre 2 minutes de votre temps pour cliquer sur le lien ci-dessous afin de signer cette pétition...

Parlez-en, mettez un article sur votre blog, contactez vos ami(e)s, etc... 

 

AIDEZ NE COUTE RIEN !

 

www.elfe-asso.fr 
 

Merci du fond du coeur à tous et à toutes...

Peter Pan...

19 juillet 2006 3 19 /07 /juillet /2006 16:23

Etendue sur ton lit

Entre la vie et la mort

Le combat des médecins n'étaient plus pour ta survie

Mais pour gagner quelques heures sur ta mort

 

Mais quelle est donc cette folie

De nous obliger à vivre

A tout prix

Si l'on peut encore appeler ça vivre

 

Il y a bien longtemps

Que tu ne vis plus

Il y a bien longtemps

Que tu n'existe plus

 

Chaque inspiration

Chaque expiration

Est une invitation

A une nouvelle condamnation

 

Sentir la mort

Sans pouvoir la toucher

Voir le royaume de la mort

Sans pouvoir y entrer

 

Tu ne fais que survivre

A tout ce qui ne te tue pas

Je n'appelle plus cela vivre

Mais crever à petit pas

 

Quelle triste destinée

D'être condamné à mourir

Sans pouvoir décidé

De le faire sans avoir à souffrir

 

Dans un dernier instant

De lucidité

Tu m'avais dit en me regardant

Avec dans les yeux tant de pitié

 

" Ce n'est plus une vie

Ce n'est que souffrance et maladie

Je veux mourir maintenant et ici

Je t'en supplie"

 

" Si tu m'aimes

Prouve-le

Si tu m'aimes

Fais-le"

 

C'est ainsi

Que j'ai repris la vie

A celui à qui

J'avais donné la vie...

 

"Il n'existe de pire tragédie

Que de perdre son enfant

En lui enlevant soi-même la vie

Certains disent que c'est faire un pacte avec Satan

Et pourtant dans certaines circonstances

On devrait comprendre que ce qu'ils viennent de faire

C'était d'accorder enfin la délivrance

Et non pas un pacte avec l'enfer"

 

Peter Pan...

Repost 0
Published by Peter Pan - dans Mes poèmes
commenter cet article
7 juillet 2006 5 07 /07 /juillet /2006 08:00

 


Il n'est pas différent en apparence
Pourtant il a cette petite différence
Les mots qui composent son langage
Sont faits de gestes et d'expression de visage
De vibrations de musique
Et d'imagination lyrique

Toutes ces lèvres qui bougent
Tous ces mots qui s'envolent
Qui n'arrivent jamais à destination
Tous ces gens qui bougent
Qui l'un à l'autre se collent
Quelle étrange sensation

Il rêve de changer son destin
Il rêve qu'il est musicien
Ou bien comédien
Pour changer de peau un instant
Pour s'exprimer différemment
Que par des mots que personne n'entend

Il rêve de ne plus être un clandestin
De prendre un autre chemin
Il manque si peu de chose à sa vie
Pour être comme tout le monde
Mais toujours ce silence
Comme un bruit sans résonance

Il rêve tout simplement
Du cri des enfants
Du bruit du vent
Et des vagues dans l'océan
Ou de l'émotion d'entendre une fois
Le timbre d'une voix...

Peter Pan...

Repost 0
Published by Peter Pan - dans Mes poèmes
commenter cet article
6 juillet 2006 4 06 /07 /juillet /2006 11:38

Sans vouloir trop rentrer dans les détails, voici de brèves informations sur la surdité.

Définition

D'après l'OMS : " L'enfant hypo-acousique est celui dont l'acuité auditive est insuffisante pour lui permettre d'apprendre sa propre langue, de participer aux activités normales de son âge et de suivre avec profit l'enseignement scolaire général ".

Prenez le temps de relire attentivement cette définition et prenez conscience de toutes les difficultées rencontrées dès le plus jeune âge pour quelqu'un  qui ne différent en rien de vous et moi, si ce n'est qu'il n'entend pas correctement...De plus la surdité est un handicap invisible à l'oeil. Si vous croisez un sourd vous ne voyez pas son handicap, ni même sur une photo et pourtant qu'es-ce que sa vie sera différente de la nôtre.

Quelques chiffres

Contrairement à ce que l'on pense, la surdité est une anomalie plutôt fréquente :

  1/1000    naissance dans les familles sans antécédent

15/1000    naissances dans les familles à haut risque.

 

 

 

Type de surdité

Selon l'organe touché, on distingue deux grands types de surdité :

 - La surdité de transmission

 - La surdité de perception

La surdité de transmission

La surdité de transmission est la conséquence d'une affection de l'oreille moyenne, dont les principales causes sont : la pathologie du tympan, des osselets et de la trompe d'Eustache. Mais d'autres affection telle que l'otite, etc... peuvent provoquer ce genre de surdité. La surdité de transmisson peut-être corrigée par des soins médicaux ou chirurgicaux. Ce type de surdité est huit fois plus fréquente que la surdité de perception chez l'enfant.

La surdité de perception

Elle est généralement définitive et peut aller de la perte légère à la surdité totale. C'est l'atteinte de l'oreille interne, c'est à dire de l'organe de l'audition (cochlée) ou du nerf auditif sur une partie quelconque de son trajet depuis l'organe de l'audition jusqu'aux centres nerveux du cerveau. La perte sur les fréquences aiguës est toujours importante et l'audition par voie osseuse est du même niveau que l'audition par voie aérienne. Les causes de surdité sont variables et dans 35% des cas la cause reste inconnue.

 

Les surdités héréditaires

La forme récessive est la plus fréquente. Il s'agit d'une surdité familiale, génétique, transmissible qui peut sauter plusieurs générations. Beaucoup de familles ne savent donc pas qu'il y a un tel gène dans leurs antécédents. L'absence de sourds dans la parenté immédiate ne doit donc pas faire éliminer le diagnostic de surdité héréditaire.

La maladie consiste en l'atteinte des tissus qui constituent l'organe sensoriel de l'audition (dysplasie cochléosacculaire). L'enfant naît avec une perte auditive qui va persister toute sa vie.

 

Surdité et décibel

On définit la perte auditive en nombre de décibels (db).

Le calcul de la perte auditive se fait sur les trois fréquences conversationnelles 500, 1000 et 2000 cycles/seconde (Hz). Tout d'abord quelques chiffres pour mieux comprendre ce petit tableau : Il faut savoir que 40 db correspond au volume sonore d'une conversation courante, 60 db celui d'une conversation vive, 80 db celui d'une rue bruyante, 100 db celui d'un marteau piqueur et 120 db celui d'un réacteur d'avion à une distance de 10 mètres, ceci étant dit venons au tableau :

 - De 0 à 20 décibels de perte, l'audition est normale

 - De 20 à 40 décibels de perte, il s'agit d'une surdité légère

   La parole normale est perçu mais certains éléments phonétiques échappent à l'enfant.

   (au-dessus de 30 db, si l'enfant est gêné à l'école, l'appareillage est possible) 

 - De 40 à 70 décibels de perte, il s'agit d'une déficience auditive moyenne

   Enfant malentendant, demi-sourd. La parole n'est perçue que si elle est forte. L'enfant présente   des troubles du langage et de l'articulation importants, compréhension lacunaire.

   (entre 55 et 70 db de perte, les enfants perçoivent la voix sans comprendre les paroles. L'appareillage et la rééducation sont nécessaires.)

 - De 70 à 90 décibels de perte, il s'agit d'une surdité sévère

  Enfant malentendant sévère, demi-sourd sévère. Certains enfants entendent la voix à forte intensité mais ne comprennent pas la parole. Il n'y a pas d'élaboration de langage intelligible spontanément. Ils procèdent par désignation de l'objet désiré. L'amplification des sons est insuffisante. Ces enfants ont besoin d'un appareillage, d'une rééducation et d'une lecture labiale.

 - Au-delà de 90 db, l'enfant est sourd profond.

   L'enfant n'a aucune perception de la voix et aucune idée de la parole.

P.S. N'étant pas médecin, je tiens à préciser que mis à part quelques réfléxions personels et la sélection des informations pour que l'article soit aussi clair et simple que possible, la quasi totalité des informations ci-dessus proviennent de sites spécialisés sur la question.

Repost 0
Published by Peter Pan - dans Textes des thèmes
commenter cet article
1 juillet 2006 6 01 /07 /juillet /2006 10:21

1) Pensez-vous qu'il soit plus facile de vivre avec un handicap si il est de naissance que si il survient par la suite ?

2) Si vous deviez avoir un handicap lequel ?

3) Avez-vous déjà pensez à tout les changements que provoquerait ce handicap dans votre vie ?

4) Pensez-vous qu'en certaines circonstances on ai le droit de choisir si l'on veut vivre ou mourir ?

5) Si demain suite à un accident vous vous retrouviez complètement paraplégique, sourd et aveugle, que feriez-vous ?

6) A votre avis qui devrait avoir le pouvoir de décider de votre mort ?

Repost 0
Published by Peter Pan - dans Textes des thèmes
commenter cet article
30 juin 2006 5 30 /06 /juin /2006 09:00

Je tiens tout d'abord à tous vous remercier pour votre fidélité, votre sincèrité, vos commentaires et vos remarques...En ce qui concerne le thème de juillet, j'aimerais parler de nos diffèrences, c'est à dire du handicap (sourd, muet, aveugle, infirme...) ainsi que de l'eutanasie...Je suis conscient que ce n'est peut-être pas un thème qui intéresse beaucoup de monde, mais je pense qu'il est important d'en parler...Concernant les blogs de mes amis, j'en prendrai régulièrement un pour lui rendre hommage, vous en serez informez d'abord au cas où vous ne seriez pas d'accord...

Je vous souhaite à tous un excellent week-end, le mien risque d'être chargé

Mille bisous...

Peter Pan...

Repost 0
Published by Peter Pan - dans Textes des thèmes
commenter cet article
30 juin 2006 5 30 /06 /juin /2006 09:00

 

1944   George Roger Waters (Pink Floyd)

1961   Paul Waaktaar-Savoy (A-ha)

1965   John Polson

1971   Dolores O'riordan (The Cranberries)

1974   Tim Henman

1976   Naomie Harris

Repost 0
Published by Peter Pan - dans Anniversaire de stars
commenter cet article
26 juin 2006 1 26 /06 /juin /2006 00:43

 

L'amour n'est pas seulement un sentiment, il est aussi un art... (Honoré de Balzac)

L'harmonie la plus douce est le son de la voix de celle que l'on aime...  (Jean de la Bruyère)

 

Aimer ce n'est pas se regarder l'un l'autre, c'est regarder ensemble dans la même direction... (St-Exupéry)

 

Le plus grand bonheur après que d'aimer, c'est de confesser son amour...  (André Gide)

 

Il est du véritable amour comme de l'apparition des esprits, tout le monde en parle, mais peu de gens en ont vu...  (La Rochefoucault)

 

Un seul être vous manque et tout est dépeuplé...  (Alphonse de Lamartine)

 

La liberté d'aimer n'est pas moins sacré que la liberté de penser...  (Victor Hugo)

 

Aimer, c'est se surpasser...   (Oscar Wilde)

 

L'amour a son instinct, il sait trouver le chemin du coeur comme le plus faible insecte marche à sa fleur avec une irrésistible volonté...  (Honoré de Balzac)

 

Ce qu'il y a d'ennuyeux dans l'amour, c'est que c'est un crime où l'on ne peut pas se passer d'un complice...    (Charles Baudelaire)

 

Les hommes commencent par aimer l'amour et finissent par aimer une femme. Les femme commencent par aimer les hommes et finissent par aimer l'amour...   (Honoré de Balzac)

Repost 0
Published by Peter Pan - dans Textes des thèmes
commenter cet article
25 juin 2006 7 25 /06 /juin /2006 02:37

 

Un jour que je me promenais au hasard sur les pénibles sentiers de la vie, l'horizon était recouvert d'un épais brouillard et un nouvel orage semblait se lever sur ma vie. Je marchais seul dans ce triste paysage et alors que tout espoir semblait perdu, une divine lumière se fraya un chemin entre les nuages et vint se poser sur une petite fleur fragile, sans défense et toute nue. Je cru tout d'abord que s'était un mirage, mais au milieu de nullepart à cet instant précis je l'ai vu. Elle n'était nullement le fruit de mon imagination, elle se dressait fièrement, tel un chêne, au milieu de cet obscurité éclairé par la lumière de ce divin rayon de soleil et un étrange sentiment s'empara de mon coeur. Je m'approchai d'elle, mais n'osant pas lever les yeux, elle paraissait si belle et tellement sage et moi j'étais si loin du droit chemin. Je décidai de poser mes bagages afin de me reposai un peu, après tant de naufrage, j'avais le droit de souffler un peu. Je m'assis auprès d'elle et posa un regard sur elle. A mon premier regard elle dégagea une si grande chaleur, quemon être tout entier se mit à brûler d'un étrange sentiment. Je voulu la caresser pour la remercier de cette sensation, mais avec mes mains impures et mon âme salie, je n'osai le faire craignant sans doute de culpabilisé une telle beauté et une telle pureté. Alors, elle frotta délicatement ses pétales contre ma peau rugueuse et usée, et me caressa avec une telle douceur que de ma vie je n'oublierai jamais cet instant magique de bonheur, je venais de rencontrer l'amour...

Peter Pan...

Repost 0
Published by Peter Pan - dans Mes poèmes
commenter cet article
23 juin 2006 5 23 /06 /juin /2006 09:32


Les larmes du silence
Sont celles que l'on a versées
D'avoir souffert de l'absence
De celle que l'on a trop aimé
Aimé en secret, aimé en silence
Sans jamais oser lui avouer

Car bien souvent dans la vie
On aime à la folie
Mais cette peur de lui déclarer notre amour
Fait qu'il restera secret pour toujours
Mais quel est donc cette peur
Qui nous pousse à commettre cette erreur

L'homme est un animal complexe
Qui souffre de biens des complexes
Il ignore comment exprimer ses sentiments
Alors il triche, il trompe, il ment
Il cherche des excuses et des raisons
Pour justifier ses actes et se persuader qu'il a raison

Mais ses larmes coulent en silence
Elles pleurent l'absence de cette présence
Et toutes ces larmes qu'il a versées
N'ont de cesse de le faire souffrir et de couler
Aussi bien à l'extérieur qu'en dedans
Tel un fleuve qui se jette dans l'océan

S'est une autodestruction volontaire
Les soufrances qu'il endure sont les témoins de ses chimères
Elles le rongent comme un cancer
Les larmes du silence en sont la preuve
La solitude qui l'entoure est devenue sa veuve
Qu'es-ce qui pousse l'homme à agir aussi stupidement
Nous ne le saurons jamais probablement ...

Peter Pan...

Repost 0
Published by Peter Pan - dans Mes poèmes
commenter cet article
21 juin 2006 3 21 /06 /juin /2006 16:45

 


Je te cherche partout, la nuit, le jour
Jusqu'au plus profond de mes rêves
Je cherche en vain ton amour
Pour ne pas que je crève
Mais tu n'es pas là

Pendant la nuit, je te construirai des rêves
Pour que lorsque le jour se lève
Tu n'aies plus jamais à pleurer
Je te libérerai de ton passé
Mais tu n'es pas là

J'oublierai qui je suis
J'irai te chercher au bout de tes folies
J'irai même jusqu'à arrêter le temps
Pour que tu sois à moi un instant
Mais tu n'es pas là

J'irai voler les clés du paradis
Pour que la vie commence enfin
J'irai au bout de toutes tes envies
Pour assouvir ta faim
Mais tu n'es pas là

Comment seulement te dire
Que tu es mon avenir
Que je n'en peux plus de souffrir
Sans jamais pouvoir en guérir
Parce que tu n'es pas là

Si le prix du bonheur
Est de souffrir jusqu'à en mourir
Je suis prêt à souffrir
Jusqu'à mon dernier soupir
Si seulement tu étais là

Si tu savais comme ma vie t'attend
Parce que tu es ma raison, mon idéal
Si je pouvais partager avec toi, ne serait-ce qu'un instant
Cette douleur qui me fait si mal
Sans doute serais-tu là

Si nous pouvions partager pendant un instant
Cette envie qui brûle en moi et fait de ma vie un enfer
Pour que je cesse de mourir pendant un instant
Si s'était possible, si nous pouvions le faire
Alors s'est sûr tu serais là


Peter Pan

Repost 0
Published by Peter Pan - dans Mes poèmes
commenter cet article